L’atelier groupe d’hommes en piscine, animé par Michel et Stéphane, m’apporte beaucoup au niveau de la relation à l’homme, aux hommes mais aussi aux femmes, surtout à ma femme, aux femmes et aux hommes de ma vie car je deviens plus aimant, plus à l’écoute de l'autre. Je ressens beaucoup de paix, de bien-être, de bienveillance dans cet espace d’exploration unique.

A chaque fois, je ressors de cet atelier, grandi, réconcilié avec les hommes car la fraternité, l’empathie, règnent entre nous ainsi que le jeu qui me permet de renouer avec mon enfant intérieur et son ouverture à l’innocence, à l’insouciance, à la liberté retrouvée, à la douceur, à l’audace du contact avec d’autres hommes, moi qui viens d’une famille où je serrais la main de mes frères et de mon père…qui ne m’a jamais pris dans ses bras!!! Dans ce court espace-temps, des hommes aimants, attentionnés ouvrent leurs bras, bercent, aiment.

Dans cet espace aquatique sécurisant, chaud et doux où les hommes reconnectent leur féminin en étant à l’écoute des besoins de l’autre comme une mère avec son enfant ou comme un père accompli ayant «  alchimisé » en lui son masculin et son féminin.…                              Quelle réparation, quelle chance, quel bonheur que de tels lieux de douceur existent.

Bernard, 66 ans

 

Je ne pensais pas que je serai rejoint  aussi profondément par cette nouvelle expérience du contact en eau chaude. Cela correspond bien à ma démarche d’exploration de ma dimension d’homme, dans un contexte de groupe. C’est un peu un « laboratoire » relationnel, où j’éprouve l’alchimie ou non avec d’autres hommes.

J’ai pu repérer que je me suis vraiment autorisé à aller où je souhaitais, en respectant l’implication et la distance des autres hommes.  J’ai pu être plus en écoute à mes réels besoins,  exprimer mon besoin et ensuite accueillir et échanger. J’ai pu être en contact avec la vulnérabilité et la beauté de qui je suis, en lien avec l’autre, le groupe, et être à mon tour dans le don et le partage. En y repensant, je peux dire que c’est ce que je souhaite dans mes relations au quotidien et que c’est possible.

Je suis très ému d’être réellement en connexion avec tout mon être et me sentir réconcilié et unifié… C’est  une nouvelle étape, ou le choix dans ce que je vis, prend tout son sens. Ne plus subir , mais être vraiment là avec la force de ce qui m’anime : cette soif et cette pulsion de vie qui déborde.

J’ai conscience que le temps que je prends aujourd’hui pour formaliser est important, car il me permet de réaliser pleinement ce qui s’est passé par le biais du corps et de valider cette expérience unique.

J’ai apprécié le fait de côtoyer les différents hommes et de percevoir nos points communs. Je me suis senti accueilli et respecté. J’étais aussi disposé à recevoir les touchers des uns et des autres. J’ai perçu encore une fois,  combien je suis un homme à part entière, au milieu d’autres hommes.

Plus clairement,  j’ai pu accepter de ne pas me cacher et de pas avoir honte de ce que je peux éprouver, sans artifices. Cela m’a réconcilié avec moi-même,  dans des peurs passées d’être pris en faute

Un grand merci également aux autres hommes pour ce temps formidable de fraternité et de partages vrais. Avec reconnaissance.

Maxime 46 ans

 

Merci pour ces journées de détente et d'ouverture d'homme à homme. La tendresse et l'accueil de coeur à coeur et de corps à corps s'y trouvent renforcées  par l'écoute et le respect d'âme à âme. Si tous les gars du monde pouvaient ainsi de donner la main et s'aimer, le monde en deviendrait un lieu de partage et d'échange et les coeurs s'ouvriraient pour donner et recevoir.

Alexis 64 ans


Tout d'abord, j'étais réticent pour venir dimanche dernier car j'avais peur de rencontrer de nouvelles personnes. Cela peut paraître surprenant car à  mon travail je rencontre beaucoup de monde, je les accueille avec le sourire et j'aime cela. Avec vous j'ai pris conscience que j'ai beaucoup de mal pour aller vers l'autre, cela m'est très difficile.

Au fond de mon être je sens que ce groupe piscine me fait beaucoup de bien alors je suis venu dimanche en essayant de dépasser mes peurs. Quand je suis arrivé et que j'ai vu que le groupe était nombreux, j'ai eu encore plus peur de la rencontre.

Ensuite quand je suis allé à la piscine j'ai reçu beaucoup de tendresse et d'amour. C'est ainsi que mes peurs et angoisses ont disparu. Dans la piscine j'étais concentré sur la beauté de mon être et sur la beauté de l'être de mes amis présents. Lorsque je suis dans la piscine, je ne peux pas tricher avec moi même. Je suis porté par la douceur de l'eau. J'accepte mon corps, j'écoute mon âme et je suis dans l'esprit de l'amour. Je suis toujours marqué par ce profond respect qui existe entre nous. Je trouve cela très pur.

Ce dimanche j'ai vécu des moments de partage dans l'amour, dans  une unité collective. Vous nous proposez des exercices simples et d'une grande profondeur. Face à la simplicité que vous proposez je me retrouve face à la complexité de mon être.

Au début de l'après midi quand nous dansons il m'est difficile de lâcher prise. J'ai pris conscience avec vous que je suis très marqué par l'image que j'offre aux autres et cela me bloque. Pendant des années j'ai souffert d'être différent. J'ai toujours voulu être discret, effacé pour qu'on ne remarque pas ma différence. Dimanche dernier j'ai osé lever les bras pour danser. Cela peut paraître anodin mais pour moi cela représente beaucoup, c'est le commencement d'une libération.

Lorsque je témoigne et que tu me réponds ou que Stéphane me répond il y a toujours un mot qui m'interpelle. Ce mot que vous m'offrez s'enracine en moi et il est bien vivant, encore aujourd'hui. Par exemple vous m'avez offert le mot "intuition", le mot "choix". Ce sont des mots qui m'accompagnent chaque jour et qui me font du bien.

Aujourd'hui je regarde tous les progrès que j'ai fait depuis que je viens au groupe piscine. Je désire continuer avec vous car je sens que je suis au commencement d'une nouvelle vie. Je vous remercie d'être présents pour m'accompagner dans ce cheminement, je vous fait entièrement confiance. Amicalement.

Luc 52 ans


Merci infiniment d'avoir créé ce groupe piscine. Ce que nous avons vécu était très beau et très pur. J'en ressens encore les bienfaits. Ce que j'ai vécu avec vous tous, m'interpelle car je sens qu'il s'est passé beaucoup de choses positives dans tout mon être. Vous nous permettez de vivre dans l'intimité,  de vivre une connexion entre les âmes. Je suis profondément touché d'avoir retrouvé mon innocence. Vous nous permettez de nous exprimer avec notre corps, notre âme et de le faire avec amour. Amour de soi, amour de l'autre. C'est comme si je retrouvais un juste équilibre. Quelque chose de positif en moi s'est éveillé que je ne sais pas expliquer. Je veux continuer à vivre cette belle expérience de vie avec vous deux et le groupe.

Philippe 57 ans


Je tenais une nouvelle fois à vous remercier. J'ai passé hier une journée importante. Vous avez réussi à me faire oublier ce qui me poursuit depuis tant d'années le temps d'une journée parenthèse. Je n'y croyais pas, j'étais sceptique. Je me suis laissé aller, je suis entré dans vos propositions avec facilité, enfin pas toutes mais finalement ça a été en général simple alors que je me faisais tout un monde. Je me suis levé ce matin après une nuit comme j'en passe rarement, ce sentiment de détente m'a suivi toute la journée. Votre groupe m'a fait vraiment vraiment beaucoup de bien. Je dois encore faire des efforts et dépasser certaines choses car certains exercices sont un peu compliqués pour moi quand même mais je suis content d'être venu vers vous, c'est ce type de travail que je dois faire, j'en suis maintenant convaincu. Je ne saurais pas décrire, je me suis senti simplement libre, présent et tellement bien. J'étais heureux de dépasser ce cap et même fier de partager ça."

Didier 40 ans


Pour moi, l'expérience en piscine était pleine de douceur, de découverte. Une bonne manière de prendre soin de mon besoin d'échange, de contact, d'être touché par l'eau et par d'autres, d'être vu, accueilli. Et réciproquement.

L'animation était professionnelle, légère, soutenante, respectueuse. Un moyen d'évoluer, d'aller en douceur aborder mes limites, mes contours, mes facilités, avec beaucoup de joie et de bonheur.Pour certains c'est un parcours de transformation avec de nouveaux cadeaux à chaque rencontre, pour d'autres c'est une découverte à avoir essayé au moins une fois dans sa vie. En tous cas un temps de bien être et de connexion à soi et aux autres.

Rémi 47 ans


Au niveau du rapprochement physique avec les hommes: En contrepartie d’un trop-plein de présence féminine, - mère, grand-mère, sœurs -, devenu envahissant, dépossédant, intrusif, j’y découvre  une possibilité de contact avec les hommes, spontané, gratuit, sans calcul, facile, normal. J’ai le sentiment d’avoir trouvé ici l’antidote à des situations de l’enfance ressenties  comme  toxiques.Cela me remet en équilibre, en paix avec ma peau, me remplit de  tranquillité et, après quelques séances, j’éprouve même un sentiment de satiété bienfaisant.

L’élément eau: Je me plais dans l’eau ; mais alors qu’en piscine ou à la mer, il faut s’agiter,  nager, dépenser  de l’énergie, ici, dans la piscine d’eau chaude, il y a juste le flottement, se laisser aller sans obligation de bouger beaucoup, le bercement dans l’eau généreuse, accueillante, bienfaitrice, le portage du clapotis complice.

La détente: Une relaxation complète, à un tel point, c’est fort ! Une sensation de confort, la possibilité de se laisser aller entièrement, aucun effort à fournir, une déconnexion, un sentiment de décrochage.Quel bien-être physique!

La qualité de l’animation: La créativité, la variété des exercices proposés, le professionnalisme des animateurs.Le tact et l’empathie manifestés me donnent  un sentiment de confiance, c'est pour moi une garantie de sécurité et d’authenticité.

Jimmy 57 ans


« Ce groupe a d’abord été pour moi l’occasion de rencontrer d’autres hommes sur un mode pas si courant dans ma vie habituelle. J’ai pu ressentir avec eux beaucoup de proximité, dès lors que nous laissions au vestiaire nos carapaces « d’hommes dans la société ». La sincérité, l’authenticité, la vérité des hommes autour de moi résonnaient avec les miennes.

J’ai vécu des expériences de lâcher prise, d’expression de ma douceur, de ma force, de mon « entièreté » dans un cadre sécurisant, bienveillant et ouvert. Tout cela a été précieux pour moi. »

Bernard 54 ans

 

« Ce groupe a été et est pour moi une reconnexion avec mon masculin et une reconnaissance de celui-ci. Une plongée dans mon masculin profond,
Proche du watsu, j'aime ce côté expérimental, il n'y a pas de  technique, de chose figée, une grande souplesse , une vrai  inventivité au niveau des exercices corporels proposés, ce que j'aime c'est l'association des exercices hors et dans l'eau qui permet de combiner le côté terrien matériel et aquatique Je me sens plus proche de mon corps il y a une véritable intuition du corps qui s'est développée chez moi depuis un an 
Les exercices avec ou sans musique, yeux fermés ou non, en duo  ou trio,  m'ont permis d'être  plus réceptif à l'écoute corporelle de l'autre.
Cet atelier m'a affirmé dans qui je suis corporellement mais aussi psychiquemment à lâcher prise accepter, dans mon concret cela m'a donné une grande souplesse, je l'utilise vraiment comme un outil, une ressource qui m'a permis de grandir intérieurement dans le développement de mon masculin.

C'est un atelier qui m'apporte beaucoup de bien être qui m'a permis d'intégrer de mieux en mieux mon identité corporelle, le temps d'écoute de retour est pour moi  très intéressant et m'apporte beaucoup. »

Vincent 30 ans

 

« Un bain d’Etre avec soi et les autres...

Il y a un peu plus d’un an, je me suis demandé ce que je venais chercher avec d’autres hommes nus dans une piscine chaude. Trouver des formes de contact viril, au-delà de la sensualité que je connaissais ? Me reconnecter avec une partie masculine cachée ?

Très vite ces moments d’échanges fondés sur la présence bienveillante et l’écoute de nos corps ont créé un climat de confiance, d’unité de groupe et un sentiment d’union avec soi et les autres, y compris dans nos différences.

Chaque rencontre, c’est un rendez vous avec mes besoins du moment - d’attention, de douceur, d’expression, de mouvement libre, de reconnaissance… - et avec la quasi certitude de retrouver la joie, la paix, le bien-être, la force ou encore la confiance .

Porter, se faire porter, se toucher, se masser, ressentir, se laisser aller, devient pour moi une danse,  celle du donner et recevoir libre …Et au fur et à mesure du temps, cette danse semble nourrir mes besoins de plus en plus en profondeur. Dans l'eau chaude je me laisse guider - je suis là, à l'écoute, je bouge , et et en même temps : qui agit ? D'ou viennent ces mouvements ou ces non mouvements ? Et je plonge vers un inconnu ou tombent mes croyances sur ce que je devrais faire, mes attentes, mes limites... vers un espace de silence au-delà de ma vononté de faire , pour être juste relié, en contact avec moi, l'autre et cette part d'inconnu. Juste être..."

Jérôme 36 ans

 

« J’ai participé à ce groupe pendant 3 ans, et si je regarde en arrière, les premières fois où j’y allais, que de changements!

J’y étais arrivé avec mes peurs des hommes, j’avais de par mon histoire familiale les croyances qu’un homme, c’est dangereux, un homme, c’est violent.

Au cours de ces 3 années, j’ai appris à lâcher prise au contact des hommes du groupe, et à changer mon regard sur les hommes.

J’ai appris à me laisser porter dans l’eau par eux, à me  laisser masser et à les porter, les masser, tout cela, dans une douceur virile.

J’ai appris à danser avec mon corps à côté d’hommes.

Merci à Michel et à Stéphane qui m’ont accompagné dans ce voyage de découverte corporelle, accompagnement humain et serein.

Merci à tous les hommes que j’ai rencontrés durant ces 3 années, et avec qui j’ai vécu des moments forts de partages et de douceur, »

Gilles 55 ans


Au commencement était la problématique : comment accéder aux sensations et ressentis à travers mon corps physique ?

Mon parcours de vie m’avait amené à me protéger et mettre en place des carapaces les unes sur les autres ; mon corps mental s’était renforcé pour me permettre de tenir debout. Durant de nombreuses années, j’avais essayé de trouver des réponses au fil de travaux thérapeutiques différents et là, force était de constater qu’un de mes 5 sens n’avait pas été sollicité : le toucher.

Toucher et me laisser toucher, ce n’était pas gagné !

La première fois que j’ai rejoint le groupes d’hommes en piscine mon mental contrôlait tout ; j’observais. Qui étaient ces hommes, que pouvais-je leur apporter ?

Très vite la force des deux animateurs a été de poser le cadre bienveillant, confidentiel, la mise en confiance en rappelant d’abord que chacun était responsable de faire savoir à l’autre qu’elles étaient ses limites ; le plus aussi de faire partager après chaque exercice ce que pouvait restituer l’un ou l’autre, ce qui résonne pour soi dans les propos entendus, la force du débriefing en groupe qui libère la parole et nomme, met des mots sur les maux.

Très vite aussi, j’ai compris qu’il me fallait apprendre à tenir compte de mon propre plaisir, mon propre désir alors que mon éducation avait toujours été tournée vers celui des autres ; j’y avais droit !

Donner je savais, mais recevoir…

Cela passait par mon corps que je n’avais jamais aimé, bafoué dans l’enfance et l’adolescence, mon corps en manque de tendresse de l’autre, que j’ai voulu ensuite modifier sous son regard et à sa demande, pour être désiré et répondre  à ses souhaits, jamais atteints, jamais vraiment satisfaits.

Trouver ma juste place en acceptant ce corps tel qu’il aujourd’hui, l’âge venu, accepter cette nouvelle image, la regarder en face, trouver un public qui vient vers elle et apprendre à aller vers celle de l’autre, dans une simplicité nue, sans artifice, et sentir, ressentir les émotions provoquées par le contact physique, l’échange, les propositions écartées ou celles acceptées puis enchaînées pour aller encore plus avant.

Tout cela dans ce lieu où l’eau est un personnage central, où le poids est d’un sixième, redevenu léger, l’eau, sa douceur, son féminin qui porte, qui enveloppe, qui permet la fluidité du mouvement, qui caresse comme dans la création d’un ballet aquatique.

Les exercices inventifs et sans cesse renouvelés (je ne sais pas où ces deux-là vont chercher tout cela ?) qui poussent au jeu, à l’état ludique, au rire et qui fait éprouver le bien-être.

Oser présenter son masculin, le renforcer au contact des peaux, de corps musclés ou rebondis, lisses ou poilus avec des échanges alternés de tendresse, d’étreintes ; la force, la douceur, la puissance et la sensualité. Le tout dans une expression corporelle à la suite d’être choisi ou de choisir, être massé ou masser soi-même, centré sur l’autre, être attentif à ce qui lui plait.

Ce faisant j’ai pu rencontrer et recevoir les caresses du père, les serrements du frère manquant et cela m’a nourri, réparé.

La pause du midi, le déjeuner en groupe a aussi permis la connaissance des autres hommes, les bonnes adresses échangées, l’envie pour certains de se dire « à la prochaine » et le plaisir de se retrouver pour progresser ensemble.

Du coup ce temps pour moi est devenu une sorte d’addiction (légère)  qui m’amène à être sur un petit nuage et qui donne envie de revenir.

Au fil de mon assiduité, je me suis développé personnellement,  j’ai pointé l’appartenance à un groupe dont les membres cherchent et sont en  chemin.

Passé d’un état bourré d’appréhensions et de peurs, avec mes limites et autres barrières de protection, au lâcher-prise progressif et obtenir déjà un résultat tangible, la libération de mon corps offert, accepté et touché au cœur, cette belle dimension, fil conducteur et prônée par le binôme d’animation.

Merci Michel et Stéphane.

Guillaume 63 ans

 

Merci encore Stéphane et Michel de votre disponibilité et écoute. Après un temps de recul, cette journée a été bien riche pour m'aider à me positionner en tant qu'homme dans ma relation aux autres. j'ai été un peu bousculé par certains touchers dont j'ai ressenti l'intention comme érotique. j'en retire quelque chose de constructif pour moi même : ne pas me sentir coupable de l'intention de l'autre sur moi.

Je crois que cela a profondément touché des relations passées qui ont été abusives, dans des situations où j'ai subi, où je me suis replié dans le silence. Egalement, cela fait émerger ma difficulté à ne pas répondre à une sollicitation érotique sans culpabilité: difficulté de dire non, par peur du rejet.

Je crois avoir pu vivre paisiblement ces réminiscences, et les transformer, avec mes propres intentions, mes désirs et même avec une certaine sensualité qui m'est propre.

Ces expérimentations m'aident énormément dans mon travail relationnel.

Je vous suis vraiment reconnaissant de cet espace sécurisé où j'ai pu explorer des zones d'inconfort, ce qui me semble nécessaire pour m'affirmer en tant qu'homme vivant.

Je viendrai à la prochaine journée, avec un regard encore différent des précédentes séances. Merci."

Eric 45 ans

 

« J’ai rejoint le groupe d’hommes en piscine d’eau chaude il y a un an.

J’y vais chaque fois avec une appréhension forte. C’est chaque fois un défi.

J’en ressors toujours enrichi d’une expérience profonde, souvent aux antipodes de mes attentes.

L’espace sécurisant de la piscine d’eau chaude me permet une relaxation physique inhabituelle et d’entrer en douceur dans une intimité avec moi-même, mes ressentis profonds et les autres, ce qui peut être parfois extrêmement confrontant, souvent infiniment agréable, toujours totalement passionnant.

J’y ai vécu des expériences uniques et inattendues. C’est pour moi un outil indispensable pour avancer aujourd’hui en tant qu’homme. »

Benoît 35 ans

 

"J'ai participé pendant un an à l'atelier. J'y suis venu avec la double intention de travailler ma relation à l'eau et au masculin. J'y suis venu avec d'autant plus de méfiance et de crainte que j'ai toujours eu un rapport ambivalent avec l'élément liquide, qui m'inspire depuis la plus tendre enfance un mélange de crainte et d'attirance. J'avais déjà eu l'occasion d'expérimenter le travail en piscine d'eau chaude dans le cadre de ma psychothérapie. Je connaissais donc le pouvoir régressif de l'eau. Je savais aussi que l'eau peut guérir. Quand après des années d'interruption le besoin s'est fait ressentir de reprendre un travail sur moi-même, j'ai naturellement voulu faire le saut et replonger dans un travail autour de l'eau. L'expérience que j'en avais ne m'a pas empêché d'y venir avec le trac, bien au contraire, puisque je savais que ce type de travail peut nous emmener loin et profond. Mon trac venait aussi du fait que l'atelier rassemble uniquement des hommes. L'idée de me laisser porter par un homme, et de m'abandonner dans ses bras, comme un petit enfant,  était une expérience que je souhaitais connaître mais qui me paraissait inaccessible. Jamais dans la vie je n'aurais osé demander à un homme de me tenir dans ses bras en toute confiance pour m'y détendre. Au fil des séances, et des exercices proposés par les deux animateurs de l'atelier, c'est ce que j'ai pu connaître. J'ai vu avec le temps mes résistances peu à peu s'éroder dans l'eau, j'ai senti des blocages céder, graduellement. L'atelier m'a aidé à ressentir mes besoins, exprimer des demandes. J'ai pu expérimenter, à la longue, ce que cela pouvait signifier de lâcher le contrôle, de ressentir une vraie confiance dans la relation avec l'autre. J'ai pu ressentir également que ma peur de contact physique avec les hommes était à la mesure du besoin que j'en avais, et comme cela pouvait être réparateur pour moi, me redonnait confiance en moi, renforçait mon estime de soi que d'expérimenter que deux hommes peuvent se donner de la douceur et être bienveillants l'un pour l'autre. J'ai pu retrouver, au-delà des sensations de petit, voire de très petit garçon en manque de contact, des émotions, de la peur, mais aussi, à mesure que la confiance montait en moi, du plaisir, une envie de jouer, d'explorer des sensations nouvelles. Mais le comble de ma surprise est venue du fait que j'ai découvert que je pouvais moi-même donner tout cela à un autre homme, et en le prenant dans mes bras, en le portant tout contre moi, en le berçant, l'aider à lâcher prise lui aussi, et lui transmettre de la confiance et de la tendresse, de la force et de la douceur, tout ensemble."

Christian 39 ans

 

« Au fil mon cheminement, il m’est apparu que je n’appréciais guère mon masculin à sa juste valeur, et l’occasion de rejoindre ce groupe m’a donné la possibilité d’aller plus loin.

Dans le groupe, j’ai pu explorer une relation autre que verbale avec les hommes . Et j’étais confronté d’abord avec la nécessité d’écouter mes propres sensations. ….

Quand je suis dans la compagnie d’autres hommes maintenant, il me semble que je suis plus présent à mon corps et à mes émotions, et donc je suis plus disponible à la relation. »

Mark 45 ans


« J’ai vécu une expérience exceptionnelle, unique.

Un petit groupe d’homme, avec des sensibilités différentes, des énergies singulières ; un cadre intimiste ; un bassin d’eau chaude.

Mon désir de me relâcher, me laisser aller en toute sécurité ; aller à la rencontre de l’EAU-tre… de moi.

Faire émerger la sensibilité de l’homme que je suis ; Toucher la part féminine sans être jugé. Explorer mes propres limites dans le respect réciproque et avoir un échange avec mon PAI-re. Voilà quelques richesses de cette aventure. »

Hugues 40 ans

 

« Le groupe de piscine est pour moi une très beau voyage express, où j'ai appris à donner et recevoir, en confiance, tendresse et compassion en suspension dans l'eau.

Au sortir du bain le corps se fait tout léger.... »

Mario 50 ans


« Je me souviens de cette première séance avec Michel et Stéphane, ça devait être début 2007. Je me souviens de la manière dont j’y suis allé, à la fois avec plaisir et appréhension. J’avais pu au préalable posé des mots sur mes peurs, craintes avec Michel qui m’avait lors d’un entretien téléphonique un peu challengé quant à ce groupe.

Oui j’avais envie d’y aller, d’y participer, je connaissais certains hommes d’autres moins, d’autres pas du tout.

Le travail au masculin est quelque chose que je connais pour en faire depuis quelques années maintenant. Le travail en piscine d’eau chaude, je l’avais approché lors de diverses formations, j’avais pu explorer le sensoriel, le « doux » de l’eau chaude, l’enveloppant, la sensualité, la découverte, l’inconnu, à chaque fois dans un cadre bien établi. En allant à ce premier rendez vous, je me disais que je pouvais rencontrer tout cela à nouveau, cette fois ci avec des hommes….

J’ai vécu l’expérience, pendant une dizaine de séances. Ce n’est qu’en raison d’un planning trop chargé que j’ai dû suspendre ce travail.

J’y ai confronté mes peurs d’être touché par d’autres hommes, et j’ai été touché souvent physiquement, corporellement, et aussi émotionnellement.

J’y ai trouvé de la joie, du plaisir, de la légèreté, de la rigueur, du lâcher, de la confiance, si j’osais, je dirais du désir, j’y ai trouvé une manière d’ « être » qui se renouvelle sans cesse…. Beaucoup de bienveillance, le sentiment du fraternel, du solidaire, du sens, des valeurs, de l’ « aller vers »et de la retenue aussi dans un même mouvement.

Je me souviens de la peau fripée, du grand sentiment de détente, de ressource.

C’est un peu tout cela qu’offrent ces voyages sensoriels.

Je retiens et conseille vivement ce travail, Michel et Stéphane sont de biens beaux accompagnateurs de ces voyages uniques et singuliers.

Merci à vous. »

Thierry 46 ans

 

J'ai vécu une cession pleine de surprises quand à la question autour de mon identité d'homme. Elle est venue compléter mes différentes démarches ( spirituelles , formation personnelle, mon approche des massages).C'est en écoutant les autres participants, de leur place, que cela m'a rejoint dans ma propre recherche d'identité et de positionnement vis à vis des autres hommes et femmes.

Je prends conscience combien le contact viens révéler mon histoire dans ce qui a souvent bloqué: le sentiment de ne pas correspondre à ce que les autres semblent vouloir de moi en commençant par mes parents, et qui a eu pour conséquence de m'enfermer ( amplification de besoins, de pulsions, de sentiment d'être divisé). Je me suis reconnu dans les différents hommes avec leur peur, leur désir, leur besoin de reconnaissance.... dimensions que j'ai profondément vécues, mais où j'ai l'impression d'en être fortement dégagées, grâce à cette expérience bénéfique dans l'eau.

J'ai ri, j'ai joué, j'ai partagé des moments particuliers avec ces hommes qui sont devenus familiers.


De nature plutôt attentiste et replié dans les relations, je me suis risqué à d'avantage proposer / honorer dans mes gestes ,mon attitude, tout en restant à l'écoute des besoins de l'autre.


Je me suis senti également respecté ( en ayant la possibilité de dire non), et je crois avoir également respecté l'autre dans ces contacts souvent proche. Je me suis autorisé à être moi même, et au fur et à mesure, je suis passé d'une peur de l'autre, à une confiance en moi dans mes perceptions, un amour et une bienveillance qui ont remplacé des besoins tyranniques (l'autre devrait répondre à tout mes besoins) et/ou des fantasmes ( l'autre devrait répondre à tout mes désirs).


Au terme de ces 3 cessions, les différents objectifs que j'ai exprimé ont pris corps: la question des limites ( les miennes, celles des autres), le travail autour de mes intentions et celles perçues des autres, ma part d'initiative dans la relation envers les autres.


Je continue ce travail de relation avec les autres, en acceptant le risque des intentions étrangères, des incompréhensions, ou des refus.
Merci à chaque homme qui a participé à ces cessions. Merci à Michel et Stéphane pour leur attention et leur attitude juste et respectueuse envers chacun. Merci d'avoir permis un temps d'unification et de pacification par le moyen du corps, de l'eau et de notre humanité. J'en suis reconnaissant et touché...

Jean François 47 ans